Rechercher

Ma peur, cette lionne

La communication animale m'a amené à méditer régulièrement, pour être au clair avec moi, mon énergie, et pour encore mieux ressentir celle des animaux.


Voici un texte qui m'a été inspiré après avoir été face à une peur, à travers une méditation. Gérer les peurs grâce à la méditation c'est un exercice que je fais souvent!


Cette peur qui rugit en moi devient de plus en plus grande au fil des jours, j’essaie de lui échapper je lui tourne le dos je me bouche les oreilles, je cours plus vite. Pendant ce temps elle grandit, en une lionne enragée. Un jour, fatiguée, je capitule, je m’abandonne. Je m’arrête dans ma course effrénée et ferme les yeux. N’oublie pas de respirer me suggère ma voix intérieure ! La peur, cette lionne n’est pas encore là mais je sais qu’elle va vite finir par me trouver, elle est toujours derrière moi. J’attends. Lentement, doucement je la sens qui arrive, et se met en face de moi, tout près. Elle m’observe, se demande comment je vais réagir, elle n’a pas l’habitude de me voir à sa merci. Je peux toujours partir en courant ! Mais non, cette fois s’en est assez. Je rassemble tous mon courage et décide de la regarder, de l’écouter, de la laisser venir encore plus près, même si tout en moi me dit de partir. Qu’elle est la pire chose qu’elle puisse dire ou me faire ressentir ? De la honte ? De la peur ? Quoi qu’elle ait à me partager, quoi qu’elle ait à me dire, j’écouterai, je ressentirai. Je ne veux plus de barrière entre nous ! Plus on se toise, plus je l’observe, plus je découvre une sorte d’empathie pour elle, pour moi. En accueillant cette peur, en lui ouvrant les bras, je me jette dans le vide, dans mon vide, et je découvre nos similitudes. En apprenant à l’accepter, étrangement je m’accepte. En apprenant à l’écouter, étrangement je m’écoute. Nous sommes liées, nous nous renvoyons le même reflet. Finalement, elle a tant de choses à m’apprendre ! Je la comprends, je serai aussi devenue agressive comme elle si on ne m’écoutait jamais. Cette peur est faite de mes pires cauchemars, de toutes ces parties de moi qui criaient depuis longtemps, qui cherchaient par tous les moyens mon attention. Ces parties de moi qui parfois s’accompagnent de larmes, de colère. Puis, de la lionne impressionnante, elle s’est transformée en lionceau. Je le caresse. Il est de nouveau calme, apaisé. Nous sommes réunis, dans une unité avec moi-même. Je nous remercie d’avoir eu ce courage et repars de plus belle.


J'espère que ce texte imagé pourra vous être utile si vous voulez faire face à une peur qui revient souvent!

Laurie


Pour réserver une séance de communication animale à distance, rendez-vous sur cette page!

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout